Star Wars 7 : nombre d’entrées contre produits dérivés

« Star Wars: Le Réveil de la Force » a réalisé le jour de sa sortie, le deuxième meilleur démarrage de l’année au box office en France derrière le James Bond « 007 Spectre ». Mais le succès de Disney réside avant tout dans le business des produits dérivés.

Capture d’écran 2015-12-18 à 16.30.42
L’affiche officielle du 7e épisode de la saga Star Wars, sorti le mercredi 15 décembre

Attendu depuis dix ans par les fans du monde entier, le 7e épisode de la saga « Star Wars », réalisé par J.J. Abrams, a rassemblé plus de 620.000 spectateurs dans l’Hexagone dans plus de 1.000 salles pour sa première journée d’exploitation.

Un démarrage en demi-teinte

Il reste toutefois derrière « 007 Spectre », sorti le 11 novembre, jour férié dans l’Hexagone. La dernière mission de James Bond avait réalisé ce jour-là 850.297 entrées dans 902 salles, record du nombre de billets vendus un premier jour depuis 15 ans.

Le précédent volet de la saga « Star Wars », « La revanche des Sith », sorti en 2005, avait fait légèrement mieux que « Le Réveil de la Force » le jour de sa sortie. Il avait été vu le 18 mai 2005 par 641.799 spectateurs dans 938 salles.

Capture d’écran 2015-12-18 à 17.02.34
Fans de Star Wars lors de la sortie de « La Revanche des Siths » aux Etats-Unis

Le business des produits dérivés

« Le Réveil de la Force » a fait l’objet d’une impressionnante campagne marketing de la part de Disney. Celle-ci passe avant tout par la production et la vente d’innombrables produits dérivés. Du DVD à la tasse de café, en passant par la laisse pour chiens, Disney inonde le public de produits dérivés en tous genres :

Et c’est bien là que réside le tour de force. George Lucas ne s’y est d’ailleurs pas trompé au moment de signer son contrat avec la Fox pour Star Wars Episode IV. Il avait alors refusé un pourcentage sur les entrées mais demandé l’intégralité des revenus des produits dérivés.

Pour la sortie de Star Wars Episode VII, Disney a décidé de mettre le paquet afin de rentabiliser au maximum le rachat des droits de Star Wars à Lucas pour 4 milliards de dollars. Le groupe américain escompte plusieurs milliards de dollars de recettes des entrées en salles mais surtout de la vente des produits dérivés.

 

Publicités
Star Wars 7 : nombre d’entrées contre produits dérivés